Le syndrome d’Ogilvie, ou syndrome de pseudo-obstruction colique aigüe idiopathique, est un phénomène courant mais assez méconnu. Cette dilatation du côlon sans raison apparente touche de nombreuses femmes dans l’Hexagone. Les symptômes sont à prendre très au sérieux, sans quoi l’issue peut s’avérer fatale. Les détails avec ColonPerfect.

L’Ogilvie, syndrome lié à d’autres pathologies

Si les causes de l’Ogilvie sont encore assez méconnues, il s’avère qu’elles sont très souvent liées à une pathologie, et majoritairement suite à un accouchement (notamment en cas de césarienne) ainsi qu’à d’autres états gynécologiques. La dilatation du côlon par accumulation de gaz, propre à l’Ogilvie, entraîne des symptômes identiques à ceux d’une occlusion intestinale : douleurs abdominales, ballonnements, arrêts des gaz et des matières, coliques intermittentes, nausées, fièvre…

Cette affection aigüe, pourtant sans obstacle mécanique ou organique, est diagnostiquée par divers examens, à commencer par une radio de l’abdomen afin de vérifier la dilatation du côlon. Il est également possible de devoir passer un scanner, une coloscopie, des analyses sanguines ou encore un lavement colique. Selon l’avancée du syndrome, un traitement médicamenteux ou chirurgical peut être indiqué.

Un coup sur le moral en période postpartum

Si vous venez d’accoucher, vous constatez peut-être comme de nombreuses femmes des difficultés à retrouver votre transit, l’intestin ayant été fortement comprimé par l’utérus durant la grossesse. Au cours du dernier trimestre, vous avez peut-être été sujette à des troubles digestifs ou gastriques, avec notamment des périodes de constipation, de diarrhée, l’apparition d’hémorroïdes… Si une fois l’accouchement passé vous souffrez du syndrome d’Ogilvie, vous allez très certainement accuser un moral en berne. En effet, en plus de l’inéluctable chute d’hormones  connue sous le nom de « baby blues », ou plus sévèrement la dépression postpartum, la sensibilité est à son maximum. Le syndrome d’Ogilvie est alors l’élément perturbateur supplémentaire dont vous pourriez vous passer !

Pour limiter ce risque, il est vivement conseillé de surveiller votre alimentation en privilégiant les fibres et en vous hydratant correctement. Il est par ailleurs recommandé de faire appel aux compléments alimentaires comme ColonPerfect pour subvenir aux besoins nutritifs du corps et l’aider à retrouver son équilibre naturel. Ce petit coup de pouce peut s’avérer bien utile dans le bien-être et l’harmonie du corps et ainsi éviter l’apparition de symptômes désagréables.

Cet article vous a été proposé par ColonPerfect.