Dans l’Asie de l’Est, le Japon est encadré par l’océan Pacifique et la mer nippone. Il s’agit d’un archipel composé de quelques milliers d’îles, mais seulement quatre sont assez vastes. Ces dernières sont Hokkaido, Kyushu, Shikoku et Honshu. Le pays est réputé pour ses palais impériaux, ses parcs montagneux et ses divers sanctuaires. De plus, certaines de ses villes offrent des activités intéressantes.

Un dépaysement garanti dans la ville de Nara

Sur l’île d’Honshu, dans son centre-sud, Nara est également la capitale de la préfecture de Nara. Elle renferme de nombreux œuvres d’art et de bâtiments religieux datant du VIIIe siècle. Cela s’explique par le fait qu’elle ait été la métropole du pays autrefois. Au sein du parc local, par exemple, il y a le temple Tōdai-ji. Ce site renferme le Daibutsu qui est conservé dans une salle en bois. Il s’agit d’une énorme statue de Bouddha dotée d’une hauteur de 15 m. À l’est du site, par contre, il est impossible de manquer le sanctuaire shinto Kasuga Taisha. Cet édifice date de 768 après J.-C. et il abrite des milliers de lanternes. Quant au musée national de la région, il étale des objets archéologiques et des pièces d’art bouddhiste. En faisant un tour dans le quartier de Naramachi, vous pourrez observer des maisons traditionnelles en bois et des magasins.

Visite de la fameuse ville d’Hiroshima

Toujours sur l’île d’Honshu, Hiroshima est une destination populaire au pays du soleil levant. Cette ville est surtout connue pour le bombardement atomique durant la Seconde Guerre Mondiale. D’ailleurs, le parc du Mémorial de la Paix est spécialement dédié aux victimes de ce drame. Il expose des ruines du dôme de Genbaku. Ce dernier est l’une des constructions n’ayant pas été totalement ravagée en 1945. Effectuer des circuits au Japon permettra aussi de visiter le jardin japonais Shukkei-en et le château d’Hiroshima. En outre, le musée d’art de la région abrite des peintures d’artistes locaux et européens. Parmi celles-ci, des réalisations de Monet, de Van Gogh ou encore de Fujishima sont à citer. Il est également à noter que la contrée constitue une porte d’accès à plusieurs îles de la mer intérieure. Tels sont les cas de Miyajima et d’Ikuchijima. Le sanctuaire d’Itsukushima et le temple Kōsan-ji y sont visibles.

Vivre de bons moments à Gifu

Dans la préfecture montagneuse de Gifu, les touristes sont invités à faire un petit détour à Takayama. La région est réputée pour son festival bisannuel. Il se célèbre par des défilés de chars et des spectacles de marionnettes. Cette procession traditionnelle remonte à bien longtemps, au moins, au XVIe siècle. Au sein du quartier historique Sanmachi Suji, des maisons marchandes et des petits musées bordent ses rues étroites. À la sortie de la ville, il est impossible de rater Hida Minzoku Mura. Il s’agit d’un village qui est en même temps un musée en plein air. Ses fermes au toit en chaume ont une architecture vernaculaire. Durant votre visite, il se pourrait que vous voyiez des artisans à l’œuvre. D’autres sites sont également présents sur le territoire. Tels sont les cas du musée d’Art folklorique Hirata et Takayama Jinya, un bâtiment gouvernemental du shogunat Tokugawa. Vous vous y plairez sûrement.